Charenton-Le-Pont


panneau charenton

Charenton est une très ancienne commune, autrefois jumelée à Saint Maurice. Elle a perdu une grande partie de son territoire suite aux annexions de la ville de Paris, notamment le bois de Vincennes et la « zone » sur laquelle sera construit le périphérique. Mais elle a aussi gagné de la superficie en absorbant d’anciens villages tels que Bercy et Conflans. La commune de Charenton a également été amputée d’une partie de son territoire lors de la création de la ligne de chemin de fer « PLM » au milieu du XIX° siècle.
Elle fait partie des 5 communes du Val-de-Marne limitrophes de Paris et du « club » des 5 plus petites villes du département en superficie.

charenton mairie
Les arrières de la mairie et de l’église.

La ville de Charenton a énormément changé au cours des 30 dernières années.
Dans les années 80, cette commune était encore assez industrielle, on y trouvait des usines en activité dont les terrains ont permis la construction de nombreuses résidences, constituant parfois de nouveaux quartiers. Depuis, elle s’est rapprochée des standards que l’on peut trouver à Vincennes.

 A la place du Monoprix, se trouvait une usine dont l’activité perdura jusqu’en 1962. Le terrain situé entre l’immeuble du 85 rue de Paris et la voie de chemin de fer resta en friche puis devint un immense parking jusqu’à la construction des « terrasses de Charenton » en 1979.

Son habitat est essentiellement urbain et constitué d’immeubles érigés dès la fin du XIX° siècle et pour la plus grande partie construits à partir des années 60. On y trouve tout de même quelques maisons, très recherchées.
La ville est traversée par le métro (ligne 8) et compte 2 stations : « Liberté » et « Charenton-Ecoles » qui fût terminus de la ligne 8 de 1942 à 1973. A signaler que Charenton a été desservi par une gare de chemin de fer dès 1849, supprimée avec l’arrivée du métro à « Charenton-Ecoles » en 1942…

Les quartiers de Charenton-Le-Pont

CENTRE-VILLE :

Le centre de Charenton est très aéré grâce à son immense place sur laquelle se trouvent les écoles, l’église et de nombreux commerces. Il offre un confort bourgeois et une qualité de vie parmi les meilleurs du département.
Derrière la mairie (installée dans un ancien pavillon de chasse d’Henri IV tout de même…), l’ancien parc a été loti à partir de 1837 et offre des petites rues sinueuses et agréables. Son épicentre se situe place Henri IV où convergent la plupart des rues anciennes du centre. La proximité du bois de Vincennes est un atout majeur.

VENTE APPARTEMENTS :

Ce quartier étant le plus recherché, les prix des appartements à vendre sont dans la fourchette haute de la commune. Très près de la mairie et du métro, un bel appartement avec terrasse et vue se vendra très cher.
Les prix seront plus doux vers le bas de la rue de paris, au pont de Charenton où il est possible d’y trouver du bel ancien dans les plus vieux immeubles de Charenton. Rue du maréchal De Lattre qui fait la séparation avec Saint Maurice, de beaux immeubles fin XIX° offrent des appartements moins chers car situés sur un axe très passant.

VENTE MAISONS :

Très peu de maisons à vendre sur le centre-ville de Charenton, les opportunités sont rarissimes et très onéreuses.

Les beaux immeubles Haussmaniens du centre de Charenton sont très recherchés.

CARRIERES :

Les cartes postales du début XX° dévoilent un quartier bucolique donnant sur les quais de Seine et une activité économique intense souvent liée au transport et au vin. A nuancer néanmoins, car les immeubles y étaient souvent insalubres et les conditions de vies très précaires.
Initiée dans les années 1960 par le comblement du canal de Saint Maurice qui a permis la création de la future autoroute A4, l’urbanisation de ce secteur a tout simplement gommé l’ancien quartier dans lequel il subsiste tout de même quelques immeubles qui ont miraculeusement échappés aux bulldozers.

charenton autoroute A4
L’autoroute A4 fût d’abord une dérivation de la Nationale 4 et a été construite à la place d’un canal remblayé. Certains arbres du bord de cette autoroute, aujourd‘hui très fréquentée voyaient autrefois passer la Marne…

VENTE APPARTEMENTS :

« Parent pauvre » de Charenton du fait de son urbanisation intensive dans les années 70 et de sa proximité avec l’autoroute, le quartier des carrières offre pourtant des appartements à vendre à des prix beaucoup plus bas que dans le centre-ville, distant seulement de quelques centaines de mètres.
Les logements en étage disposent souvent d’une vue panoramique sans équivalent.

VENTE MAISONS :

Les maisons à vendre se comptent sur les doigts de la main et se trouvent plutôt à l’extrémité du quartier, vers le centre-ville ; elles sont proposées à des prix élevés.

Le quartier des carrières a été reconstruit à 90% dans les années 60-70.

VALMY / LIBERTE :

Dans ce vaste quartier situé autour du métro « Liberté », soit vers le « milieu » de la ville, on trouve des immeubles, en partie anciens mais aussi une forte proportion de résidences bâties entre 1980 et 2000, généralement de bon standing.
Entre le chemin de fer et la rue de paris, le secteur « Valmy-La coupole », construit sur d’anciens terrains industriels et peu urbanisés a littéralement transformé la topologie et la sociologie de Charenton. On y trouvait notamment les établissements de vins et spiritueux « Nicolas » qui occupaient une surface énorme de ce quartier jusque dans les années 80.

charenton la coupole
La création du quartier de la Coupole dans les années 90 a permis d’augmenter considérablement le nombre d’habitants de Charenton.

VENTE APPARTEMENTS :

Entre le bois de Vincennes et le chemin de fer, les prix sont à rapprocher de ceux du centre-ville mais subiront une moins-value s’ils sont sujets aux nuisances du train ou de l’autoroute que l’on peut entendre dans les plus hauts étages. Les appartements à vendre situés dans les résidences de l’avenue de Gravelle qui borde le bois de Vincennes sont parmi les plus chers de la ville.

VENTE MAISONS :

Les ventes de maisons sont rares et chères dans ce quartier qui en comprend quelques-unes, souvent modestes. Les maisons de caractère situées face au le bois de Vincennes sur l’avenue de Gravelle se vendent très rarement et s’adressent aux acheteurs ayant un très haut budget.

BERCY :

Ce quartier tient son nom de la commune éponyme et de son château dont il ne reste qu’un portail… Ancien quartier des négociants en vin qui ne faisait qu’un avec le Bercy de Paris avant le passage du périphérique, ce secteur a été remanié en profondeur dans les années 90. Quelques bâtiments anciens ont néanmoins été épargnés et hébergent encore des distilleries d’alcools mais ils sont aujourd’hui condamnés à disparaître.
Si l’on excepte quelques résidences bâties dans les années 50/70, la totalité du quartier de Bercy est donc formée par des bâtiments récents autour d’un parc et à proximité immédiate du centre commercial Bercy 2. Paris est à 50 mètres en voiture et l’accès au métro « Liberté » se fait en 10 minutes à pied.
Un grand projet urbain permettant notamment de connecter le Bercy de Paris et celui de Charenton en prolongeant la rue Baron Le Roy tout en remodelant l’échangeur de la porte de Bercy devrait apporter une indéniable plus-value à ce secteur qui reste pour le moment enclavé entre l’autoroute, le chemin de fer et le périphérique. Il est même possible que le centre commercial Bercy 2, construite vers 1988 soit démantelé…

Ces annexes du château de Bercy ont miraculeusement survécu aux pelles des démolisseurs, ce qui n’est pas le cas du corps principal, démoli à partir de 1861, date de la vente de la « plaine de Bercy ».

PASTEUR / ARCHEVECHE :

Quartier intermédiaire et central de Charenton enclavé entre les carrières, Bercy et Valmy, ce secteur offre à peu près tous les styles de construction possibles. Les rues sont calmes et agréables, le secteur dispose de toutes les commodités et le centre-ville ainsi que le métro sont accessibles rapidement.

charenton archeveché
Dans les années 90, un quartier entier offrant des logements de qualité est sorti de terre. A la place des bâtiments à gauche de la photo, se trouvait une maison de redressement !

VENTE APPARTEMENTS :

Les prix des appartements à vendre sont variés et se font en fonction de la proximité ou non du centre-ville, du métro et des commerces.
Plus on descend vers l’autoroute, plus les prix se rapprochent de ceux du quartier des carrières et plus on va vers le centre-ville, plus les prix montent.

VENTE MAISONS :

Peu de maisons à vendre dans cet espace essentiellement urbain, celles qui se négocient sont recherchées et chères.