Ce petit comparatif de la rue de Paris au centre de la ville nous apprend qu’une bonne partie des immeubles de 1910 sont encore là 110 plus tard…

Parmi les changements, nous remarquons :

  • Qu’au premier plan à droite, le bâtiment de la poste construit dans les années 30 a remplacé une maison.
  • Sur le côté gauche, un immeuble des années 70 a remplacé celui plus ancien visible en 1910 (enseigne peinte « charpentes en fer ».
  • Plus loin, sur le côté droit (angle de la rue de Paris et de la rue de la mairie), c’est un grand bâtiment de 5 étages qui a été rasé pour aménager l’esplanade que nous connaissons aujourd’hui.
  • Et tout au fond, l’usine et sa cheminée ont disparu depuis longtemps pour faire place à la place de Valois.

A noter que l’expéditeur de la carte postale devait résider dans le grand bâtiment démoli à l’angle des deux rues puisqu’il a annoté son numéro (45) avec une flèche.

La rue de Paris dans sa partie finale a été fortement remaniée depuis les années 1990 : mise en rue « semi-piétonne », restriction de circulation puis inversement du sens de la circulation dans la partie la plus ancienne (de la mairie au pont de Charenton), suppression de passage des autobus, transformation en « zone 30″… Cette requalification urbaine a eu pour avantage de réduire la circulation dans le centre historique et de lui donner l’aspect village que nous connaissons aujourd’hui.

Ce quartier de Charenton-Le-Pont avec ses petites rues qui partent en étoile à partir de la place Henri IV est assurément celui ou les maison à vendre et les appartements à vendre se négocient au plus haut.

#immoquentin #immobilier #alfortville #maisonsalfort #charenton #achatappartement #achatmaison

Partagez sur :